Das Video ansehen

Bootsrennen der Grand Prix Guyader

In Douarnenez, das ist allseits bekannt, haben die Menschen einen Sinn für Gastlichkeit und fürs Feiern. Highlights des Grand Prix Guyader: ein Team von über 200 Freiwilligen, treu ergebene Partner, begeisterte Regattenteilnehmer und ein wunderbares Programm mit unzähligen abwechslungsreichen Animationen und einem Hang zu kulinarischen Köstlichkeiten.

Grand Prix Guyader Grand Prix Guyader Grand Prix Guyader

Vom Wasser aus wirkt der Zauber der Bucht besonders und viele nutzen die Gelegenheit für eine Ausfahrt. Doch auch an Land  versäumt man es nicht, die Magie der Bucht in vollen Zügen zu genießen. Ein unglaublich breites Angebot an Animationen wird von den Organisatoren des Grand Prix Guyader angeboten, die sich definitiv nichts nehmen lassen wollen. Kulinarisches, Riesengrill (zugunsten der Seenotrettung) und Konzerte stehen auf dem Programm dieses Events, das in Douarnenez niemand mehr missen möchte.

Bei diesem Event stehen Gastlichkeit, Austausch und Teilen an erster Stelle. « Das Grand Prix Guyader-Dorf ist ein ganz besonderer Ort. Ein geradezu magischer Ort, an dem alle sich gern treffen », bezeugte einer der Organisatoren, die ein sehr attraktives Animationsprogramm mit zwei Hauptzielen ausgeheckt haben: das Know-How der Region bekannt zu machen und das regionale kulinarische Können mit anderen zu teilen.

C’est vous qui racontez : tirons les bords au Grand Prix Guyader !

Le Grand Prix Guyader est la manifestation nautique douarneniste très attendue par le public et les marins aux cheveux peroxydés, venus du monde entier (plus de 10 nationalités représentées). Du 29 avril au 8 mai 2016, le public était ravi de pouvoir profiter des animations nautiques (initiations kayak, paddle, pêche pour enfants et adultes, etc.) et culinaires (dégustations et cours de cuisine).

 

On se mélange donc en toute simplicité avec les principaux compétiteurs, dans les Villages installés pour l’occasion à la plage des Sables Blancs ou sur les quais de Tréboul. Cette mixité peut faire rêver, et donner l’envie de grands larges ! Enfin… parfois il serait souhaitable que cela reste juste un rêve.

En effet, la première fois que j’ai tenu une barre, je devais avoir 13 ans (je vous parle d’un temps que les moins de…). J’ai défié mes frères de pouvoir naviguer seule, persuadée qu’il n’y a rien de plus facile que la voile…. Pfff, les histoires de bâbord, tribord, de dérive, quelle facilité ! Je suis donc partie seule avec leur Optimist en baie de Locquirec (sous l’œil médusé de mon frère, ne réalisant pas le haut degré de mégalomanie de sa jeune sœur).
Résultat : je suis passée du Finistère au Côtes d’Armor en un temps record, sans accueil de Monsieur le Préfet, ni champagne, ni banderole, mais avec surtout une bonne frayeur et une remontée de bretelles bien méritée de mes sauveteurs et frangins.

Depuis, j’apprécie les balades en bateau en toute sécurité avec des navigateurs confirmés. J’ai donc été ravie de monter à bord d’un magnifique Barracuda (bateau à moteur) pour assister au départ du Trophée BMW des Dragon.